Folies Bergère

Par Jean-Pierre Lafay

Album souvenir de la revue ” Folies Chéries “, première représentation le 10 mars 1961.Spectacle mise en scène, décors et costumes de Michel Gyarmathy.En vedettes : Lynda Gloria, Silvana Blasi et Micheline Roiné.Egalement Jacqueline Marcy, André Vallon et Roger Stéphani au cancan. Pas facile de scanner ce programme compte tenu de ses dimensions.Fastueux spectacle.

Lido de Paris. Revue ” Gala “, seconde version de ” Rendez-vous “. Première représentation le 31 mai 1952. – Par jean-Pierre Lafay.

Lido de Paris.Revue ” Gala “, seconde version de ” Rendez vous “. Première représentation le 31 mai 1952.La couverture du programme, fond noir, silhouette traits blanc, gants rouges. Il y a des paillettes sur le pendentif d’oreille !C’est une revue en deux parties. La piste de glace revient deux fois et il semble que se soit les patineurs qui sont en vedette : Margie Lee, Dick Price, John Flanagan, John Battles. Il y a un petit train et au final il pleut !C’est déjà Don Arden qui fait la chorégraphie, avec Ron Fletcher. Costumes et décors sont de Fost.

Les Caramels fous

Les Caramels fous, est une troupe de comédie musicale composée d’une trentaine de garçons passionnés entraînés par des professionnels (chorégraphemetteur en scènemusiciens…)1. Le principe de la troupe est de détourner des œuvres musicales majeures puisées dans un répertoire qui va de Verdi aux Rita Mitsouko en passant par OffenbachQueen et Piaf. À partir de ce patrimoine universel, ils créent des histoires loufoques, ludiques et féeriques.

La troupe fonctionne sur le principe d’une association. Chacun a une activité, un métier et joue un rôle au sein de la compagnie, sur scène et en coulisses, par la participation à des activités annexes (couturedécorscommunication…).

Depuis la création de la compagnie en 1982, ce sont près de 200 garçons qui ont été peu ou prou Caramels fous, le temps d’un spectacle ou de quelques saisons, sur scène ou en coulisses. Dans les faits, ils sont en général une trentaine par spectacle qui jouent, suivant les histoires, entre un et sept personnages différents.

Site Internet : https://www.lescaramelsfous.com/page/788495-accueil

LES CARAMELS FOUS présentent  « Quand on parle du Loup… » – PROGRAMME :

Casino de Paris -Revue ” En douce ” – Jean-Pierre Lafay

Casino de Paris – Revue ” En douce “, première représentation le 20 décembre 1922, dernière représentation 23 mai 1923.

En vedette Mistinguett.

A ses côtés Dorville, Saint Granier, Earl Leslie…Pour Mistinguett c’est la cinquième revue qu’elle joue au Casino de Paris depuis sa réouverture le 11 décembre 1917. Et c’est la 11 ème revue pour le Casino.

A cette époque il y avait deux spectacles chaque année : revue d’été, revue d’hiver. Mistinguett y crée en autres deux chansons ” En douce ” dont la revue tire son titre et ” La java “. Ces deux chansons ont été reprises plus tard par Zizi Jeanmaire, ” En Douce ” au Casino de Paris dans La Revue ( 1970 – 1971 ) en hommage justement à la Miss et ” La Java ” dans le film ” Folies Bergère ” ( !!!! ) et dans un spectacle à l’Alhambra.Je relève également le nom de Damita ( Lili ) dont il a été publiée une photo récemment dans le groupe.

Wikipedia nous apprend qu’elle a épousé Errol Flynn et qu’ils ont eu un fils Sean.Dans le programme il est noté : ” Mr Léon Volterra présente pour la réouverture du Casino de Paris “. Le premier tableau de revue s’intitule ” Les travaux du nouveaux Casino “.

Le Casino de Paris tel que nous le connaissons actuellement à été réaménagé pendant la guerre dans des locaux qui existaient déjà. Les grands travaux de la salle sont donc anciens. Quels sont donc ces travaux qui valent un tableau à cette nouvelle revue ? La précédente revue menée par Pearl White ” La revue des Etoiles ” ( 22 avril au 9 mai 1922 ) a été émaillée d’incidents, le dernier étant l’incendie de la scène. Ce sont donc ces travaux dont il question.

Documentation : Music Hall et café concert de André Sallée et Philippe Chauveau.